Blue Flower

Berne, le 4 février2021 - Le "non" étroit exprimé le 27 septembre 2020, 48.1% de oui contre 51.9% non, lors de la votation concernant la loi révisée sur la chasse, empêche de mettre en place des mesures de régulation pour faire face aux attaques du loup et d’autre Grand predateur.

Le "non" des urnes rend aussi plus difficile la régulation pour les cantons concernés. Actuellement, on observe un développement extrêmement dynamique de la population des loups, dans les cantons de montagne, ainsi que dans les régions rurales et de plus en plus aussi dans la plaine; avec toutes les conséquences négatives que cela implique pour la population, l'agriculture et le tourisme.

Par conséquent, le Conseil fédéral est appelé à traiter le plus rapidement possible le problème des grands prédateurs, au niveau des ordonnances et de la législation. Diverses interventions ont déjà été déposées au sein du Parlement fédéral.

L’Association suisse pour un territoire sans grands prédateurs adapte son travail aux nouvelles circonstances. En collaboration avec des parlementaires des cantons de montagne recueillies dans le « Groupe d’intérêt sécurité », notre association coordonne les mesures politiques destinées aux grands carnivores et la protection des troupeaux. En outre, les gouvernements cantonaux sont invités à reconnaître le besoin d'agir dans le domaine de la régulation des loups et à demander au Conseil fédéral d'agir rapidement.

En collaboration avec les organisations agricoles, en premier lieu l’Union suisse des paysans, la Société suisse d’économie alpestre et les Fédérations suisses d'élevage ovin et caprin, notre association s'efforce de trouver les meilleures solutions possibles, afin de protéger les animaux de rente, la faune sauvage, ainsi que la population. L'adaptation rapide de l'ordonnance sur la chasse, dans un premier temps, est d'une importance capitale. Une régulation préventive de la population des loups est essentielle.

En outre, il est nécessaire d'agir au niveau européen en vue d'un assouplissement du statut de protection dont bénéficie le loup (Conventios de Berne). De même, la question de l'hybridation chien-loup n'a pas encore été clarifiée. Une conférence de coordination avec les laboratoires européens devrait permettre d'harmoniser les méthodes d'analyse, ainsi que les résultats. Ces préoccupations, de même que d’autres importants sujets, continuent à préoccuper et occuper notre association. C’est pourquoi nous continuons à travailler avec les personnes concernées, les associations de protection du bétail et des animaux de rente, du paysage et de la population.

Informations complémentaires:

  • G. Schnydrig Tel. 078 736 62 58
    G. Mattei Tel. 079 428 40 59
    Co-présidents de l'Association suisse pour un territoire sans grands prédateurs
    www.lr-grt.ch

Le 27.09.2020 prochain, nous voterons sur l’avenir de la chasse. Diverses organisations de la protection des animaux et de la nature ont lancé un référendum contre la nouvelle loi sur la chasse.

Nous, membres du comité pour la loi sur la chasse, sommes persuadés de la pertinence de la nouvelle loi : elle offre davantage de sécurité pour les animaux, la nature et l’homme, elle promeut la diversité des espèces, elle renforce la protection du paysage rural et permet de pratiquer la chasse dans un esprit progressiste.

L’engagement du plus grand nombre est indispensable pour que nous remportions la votation. Votre engagement compte aussi : soutenez-nous dans notre combat pour la nouvelle loi sur la chasse, avec davantage de sécurité pour les animaux, la nature et l’homme à la clé !

Soutenez la campagne de ChasseSuisse, de l’Union suisse des paysans et du Groupement suisse pour les régions de montagne.

OUI à la nouvelle loi sur la chasse

www.oui-loi-sur-la-chasse.ch

Social-Media:

www.facebook.com

Contact:
 
OUI à la loi sur la chasse
c/o JagdSchweiz
Forstackerstrasse 2a
4800 Zofingen
         
Tel:   +41 62 751 87 78
Fax:  +41 62 751 91 45
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Les contributions et dons sont les bienvenus: (déductible d'impôt):
IBAN-Nr: CH42 0630 0504 9314 4267 5  
bei der Valiant Bank AG
3001 Bern
zu Gunsten
"Ja zum Jagdgesetz»
c/o JagdSchweiz
Forstackerstrasse 2a
4800 Zofingen          
 
 

Ce sont donc 39 feux ou points lumineux en France et en Suisse qui se sont éclairés sur les sommets ce samedi 15 septembre pour afficher la solidarité des territoires face à la prédation.

Cette édition 2018 a permis d’avoir des actions collectives sur des points clairement identifiés comme sensibles à la prédation… Que l’on soit en front de colonisation ou en zones d’attaques, la détresse est la même ! Elle s’affiche unanimement…

Il faut rappeler que ce sont déjà 7255 Victimes, 2010 constats (source DREAL, 31 août 2018) en France. Le seuil de viabilité de l’espèce loup tel qu’indiqué dans le Plan Loup 2018-2023 est atteint aujourd’hui en France ! Et maintenant ?

L’USAPR (Union pour la sauvegarde des activités pastorales et rurales) remercie toutes les personnes, structures, élus, éleveurs, bergers, syndicats, organisations professionnelles agricoles, services pastoraux, chasseurs, ainsi que les territoires voisins qui ont relayé cet appel… Nous formons le voeu de ne pas devoir conduire d’édition 2019. Ce sera possible si la réalité du terrain est prise en compte, si sont pris en compte les éleveurs et les pastoralistes en danger, les territoires en souffrance, les équilibres rompus.

Nous militons pour que ceux qui ont forgé notre patrimoine naturel soient enfin reconnus et respectés. La gestion du loup doit évoluer ici comme ailleurs !

 

Le 15 septembre prochain, des feux seront allumés dans toute l’Europe. De cette façon, les détenteurs de bétail et les populations concernées enverront un signal contre le retour incontrôlé du loup. En Suisse, les sections cantonales inviteront des personnes de la ville, de la campagne, ainsi que des agriculteurs et des politiciens, pour les informer des méfaits du loup et pour trouver des solutions.

Toutes les personnes intéressées sont chaudement invitées à participer à cette journée, le samedi 15 septembre 2018.

Informations complémentaires :

Georges Schnydrig Tél. 078 736 62 58 Germano Mattei Tél. 079 428 40 59 Co-présidents de l’Association suisse pour un territoire sans grands prédateurs www.lr-grt.ch

Contacts des sections cantonales :

BE
Vereinigung zum Schutz von Wild- und Nutztieren
https://www.schutz-der-wild-und-nutztiere.ch
Kontakt - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

FR-GE-JU-NE-VD-VSfr
ArsansGP - Association romande pour un territoire sans les grands prédateurs
http://arsgp.weebly.com
Contact - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

GR
VLohneGRT – Verein für Lebensräume ohne Grossraubtiere
http://www.atsenzagp.org
Kontakt - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SG, GL, AI, AR
VWL-OST – Vereinigung zum Schutz der Weidetierhaltung und ländlichem Lebensraum
https://www.vwl-ost.ch
Kontakt - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

TI
ATsenzaGP - Associazione per un Territorio senza Grandi Predatori
https://www.atsenzagp-ticino.ch
Contatti - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

VS
Lebensraum Wallis ohne Grossraubtiere
https://lebensraumwallis.ch
Kontakt - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Zentralschweiz
VSvGZ - Verein zum Schutz von Jagd- und Nutztieren vor Grossraubtieren in der Zentralschweiz
https://vsvgz-ch.jimdo.com
Kontakt - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Berne, le 30 mai 2018 - Lors de la récente assemblée des délégués de l’Association suisse pour un territoire sans grands prédateurs, les coprésidents Georges Schnydrig et Germano Mattei ont présenté un bilan positif, par rapport à l’année écoulée.

Grâce à la création d’une section bernoise, la résistance contre les grands carnivores s’est fortement renforcée. D’autre part, l’actuelle révision de la loi sur la chasse va dans la bonne direction, pour autant que toutes les propositions de la commission de l'environnement du Conseil des Etats soient acceptées.

Avec la création d’une section bernoise, dirigée par Thomas Knutti, les cantons de montagne renforcent leur position. Ainsi, notre organisation faîtière dispose de puissants relais dans tous les cantons impliqués par la problématique du loup. Cela permet de renforcer nos interventions dans les actuels débats liés à la révision de la loi fédérale sur la chasse.

D’autre part, sous notre impulsion, six organisations suisses ont interpellé les membres du Conseil des Etats, afin d’attirer leur attention par rapport aux problèmes découlant de la politique fédérale sur les grands carnivores.

Ces organisations demandent davantage d’autonomie pour les cantons, afin que ces derniers puissent réguler le nombre de grands prédateurs et définir des espaces qui n’en compteraient pas (surtout au sein des régions d’habitation). Notre association rappelle au Conseil fédéral qu'il a annoncé, en août 2017, un assouplissement du statut de protection dont bénéficie le loup, dans le cadre d’un message sur la modification de la loi sur la chasse.

L'Association a fait quelques progrès quant à la question des individus hybrides. Des enquêtes indépendantes sont en cours, avec la collaboration de spécialistes norvégiens et allemands. Une délégation française, comprenant le berger et cinéaste Bruno Lecompte, a livré des informations sur la difficile situation régnant en France. Une marche de protestation, ayant Paris comme destination, est prévue. Genève et Berne devraient figurer parmi les étapes intermédiaires.

L'Assemblée des délégués a reconduit les coprésidents Georges Schnydrig (VS) et Germano Mattei (TI) pour deux années supplémentaires. Les autres membres du comité sont : Edy Favre (VD), Sem Genini (TI), Martin Keller (SG), Franz Püntener (UR), Hermi Plump (GR) et Roger Schuwey (FR).

Informations complémentaires:

G. Schnydrig - Tél. 078 736 62 58
G. Mattei - Tél. 079 428 40 59
Co- présidents de l’Association suisse pour un territoire sans grands prédateurs www.lr-grt.ch

Compteur d'affichages des articles
453309