Blue Flower

Berne, 12 mai 2021 - Les délégués cantonaux de « l'Association suisse pour un territoire sans grands prédateurs » ont approuvé le changement de nom lors de la 6e assemblée des délégués. Le nouveau nom « Association suisse pour la protection des territoires contre les grands prédateurs » correspond à la stratégie à long terme de l'association en matière de grands carnivores, qui est déjà en place aujourd'hui.

Les représentants des organisations cantonales constatent avec inquiétude que le projet d'adaptation actuelle de l'ordonnance sur la chasse dans le cadre du droit en vigueur ne permet pas de résoudre les problèmes. Parmi les problèmes urgents figurent la protection et la sécurité de la population, la désignation de zones prioritaires pour le bétail et la faune sauvage, la régulation préventive des loups tir d’allerte, la détermination rapide de l'ADN en cas d'attaques de loups, pas de réduction des paiements directs en cas de déchargement précoce des alpages dû à la présence de loups, une compensation pour les déprédations de loups dans les zones d'estivage non protégeables, la prise en charge intégrale des coûts de protection des troupeaux, des mesures supplémentaires dans les régions touristiques touchées et la réduction de la protection des loups dans la Convention de Berne.

Au lieu d'utiliser le nombre des bétails tués comme critère de tir comme le propose l'ordonnance sur la chasse, c'est le nombre d'attaques sur des ruminants qui devrait désormais servir de critère selon la proposition de l'association. L'interminable discussion sur les animaux blessés, avec avortement ou infertile, disparus ou abattus d'urgence deviendrait ainsi obsolète. Le manque de transparence des autorités concernant le nombre des bétails tués, blessés ou disparus à la suite d'attaques de loups est également jugé critiquable. Pour contrebalancer le monopole de l'État, l'association soutient donc un système de déclaration en ligne permettant d'enregistrer, d'évaluer et de publier les dommages causés aux animaux de ferme.

Avec les “les Représentants parlementaires du groupe d'intérêt sécurité” au Parlement fédéral, l'association continuera à maintenir la pression politique sur l'administration.

Questionnes:

G. Schnydrig Tel. 078 736 62 58
G. Mattei Tel. 079 428 40 59
Co-Président Associationne Suisse pour la protection des territoires contre les Grands Predateurs.

www.lr-grt.ch

Compteur d'affichages des articles
469156